Le Groupement CHB

groupement CHB

Photo F. Leboutte

Fondé en 1983 pour s’opposer au projet de liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays (projet CHB), le Groupement Cerexhe-Heuseux/Beaufays s’est constitué en a.s.b.l. de défense de l’environnement en 1996, ce qui lui a permis de soutenir des actions en justice1 nécessaires pour contrer ce projet. De par ses statuts l’association est apolitique et ouverte à toute personne pouvant soutenir ses activités : réunions d’informations locales, distribution de tracts, manifestations, rencontres de responsables politiques, bulletins, conférences de presse, collaboration avec d’autres associations, etc.

Prévu sur une longueur de 12,5 km, avec 4 viaducs et 6 échangeurs, dans des zones fortement habitées sur sa partie Nord et de haut intérêt écologique et paysager sur sa partie Sud (sites Natura 2000 2), le projet de liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays remonte à 1969, époque du « tout à la route ». Presque cinquante ans plus tard, le trafic a été multiplié par plus de vingt et le réseau routier s’est considérablement renforcé. Aujourd’hui, les nuisances du trafic routier sont un fait observable au niveau planétaire, spécialement dans les zones urbanisées et en particulier en Belgique qui détient le record mondial du plus grand nombre de kilomètres d’autoroute par habitant. La construction d’infrastructures supplémentaires, loin de résoudre les problèmes de mobilité, a pour effet de créer un appel de véhicules supplémentaires et contribue ainsi à l’augmentation du trafic et des nuisances qui en découlent. Or, la réduction des émissions de CO2, la préservation du système climatique et de la biodiversité, font aujourd’hui partie des enjeux majeurs pour notre planète et pour l’humanité présente et future. Les faits et les déclarations nous le rappellent presque chaque jour.

CHB-GP-dim28sept08-24
Photo F. Leboutte

Au niveau local, malgré certaines affirmations contraires, les études montrent 3 que la liaison CHB n’apporterait qu’une contribution très faible, voire dans certains cas négative, à la résolution des problèmes de trafic de la région liégeoise (quais de la Dérivation, tunnel de Cointe, ring Nord, N3 à Fléron, E40 à Cerexhe, etc.). De plus, la liaison CHB aurait des impacts désastreux sur le plan écologique. Elle ruinerait un territoire d’une grande beauté paysagère et d’une richesse en biodiversité rarement égalée en Belgique et remarquée au niveau européen (zones Natura 2000). Enfin, en favorisant l’urbanisation des communes encore « vertes » traversées, la liaison favoriserait l’exode urbain au détriment de la ville de Liège et d’autres communes importantes qui doivent au contraire être revitalisées. Il s’agit donc ici d’enjeux majeurs pour toute une région.

Les membres du groupement CHB puisent dans ces divers éléments la ferme volonté de lutter contre ce projet qui est à la fois dépassé, nuisible et inutilement coûteux (600 millions d’euros suivant des estimations officielles non actualisées). Leur objectif est donc de faire retirer définitivement le projet de liaison CHB des plans de la Région Wallonne.

Le Groupement CHB a reçu la « Palme des Associations » (2008), décernée par la fédération des associations environnementales Inter-Environnement Wallonie.

 

1 lire  Documents – Nos documents

2 lire Le projet – Les enjeux environnementaux

3 lire Le projet – La liaison